Comment créer un logo ?

Processus de création d'un logo en 6 étapes

Connaissez-vous une seule marque qui n’ait pas de logo? Non? C’est parce qu’elles en ont toutes un. Un logo a une influence énorme sur la manière dont les consommateurs perçoivent une marque. Il permet non seulement à une clientèle cible d’identifier un projet, un produit ou encore un service, mais aussi de valoriser l’image de marque d’une entreprise. Il est donc essentiel de bien connaître tous les éléments qui entre en jeux lors de la création d’un logo afin qu’il soit de la meilleure qualité possible. Mais comment s’y prendre?

Ce petit guide contient tout ce dont vous avez besoin pour créer le logo idéal. Nous verrons d’abord comment définir son identité de marque, puis ce qui fait la qualité d’un logo, avant de s’intéresser au processus de création et des choix graphiques à faire. 

1. Pourquoi créer un logo et pourquoi miser sur la qualité ?

En business comme en amour, il est essentiel d’attirer les bonnes personnes et de les séduire avec vos atouts. Finalement, votre logo c’est en quelque sorte votre photo de profil sur un site de rencontres en ligne. C’est cet élément-là qui va donner envie aux autres d’en apprendre plus sur vous (ou pas, justement). Votre logo aura un impact énorme sur la première impression que l’on va se faire de votre association: c’est grâce à lui que les consommateurs vont pouvoir évaluer si, oui ou non, votre marque correspond à leur recherche.

Étant donné que votre logo a une importance capitale dans la réussite de votre « business », il faut vous assurer de sa qualité. Il apparaîtra sur tous vos supports commerciaux: brochures, site web, packaging, ou encore vos cartes de visite. Un logo professionnel de qualité n’a pas seulement le pouvoir de communiquer les valeurs de votre association. Il vous permettra également de vous démarquer de vos concurrents et de laisser une bonne image dans l’esprit de vos adhérents ou futurs adhérents.

La première chose à faire est d’évaluer la marque pour laquelle vous allez créer un logo, et les objectifs qu’elle s’est fixés. C’est ce qu’on appelle la phase de découverte du client. Il n’y a pas de recette miracle pour créer un logo. Un bon logo est simplement une bonne représentation de la marque à laquelle il est rattaché. Il n’est donc pas possible de créer « un bon logo » sans comprendre les valeurs et les objectifs de la marque en question. 

Voici quelques questions que vous pouvez poser pour lancer la discussion :

  • Pourquoi voulez-vous faire faire un nouveau logo ? Quel problème essayez-vous de résoudre ?

  • Si votre marque était une personne, quels adjectifs utiliseriez-vous pour la décrire (intelligente, prudente, etc.) ?

  • Sur quel ton votre marque s’exprime-t-elle (éloquent, formel, humoristique, familier, etc.) ?

  • Quelles sont les croyances et les valeurs qui sont importantes pour votre association ?

  • Quelle est votre proposition de valeur unique ? Qu’est-ce que votre association fait qu’aucun de vos concurrents ne propose ?

  • Comment voulez-vous que vos clients décrivent votre marque lorsqu’ils en parlent à leur entourage ?

À la fin de cette étape, vous devriez avoir une bonne idée de ce que la marque en question propose (et plein de notes). Vous pouvez désormais commencer à réfléchir à transformer toutes ces informations en mots et phrases clés. Le « mind mapping » est une technique de « brainstorming (pluie d’idées) » populaire, au cours de laquelle les designers retranscrivent et développent toutes les impressions qu’ils se sont faits de la marque. Faites le tri et conservez toutes vos idées préférées. Elles vous serviront plus tard à trouver de bons concepts pour votre logo. Pour l’heure, vous n’en avez pas fini avec la recherche.

Trouver l’inspiration

L’aspect le plus difficile du processus de création d’un logo est de trouver l’inspiration. Heureusement, nous avons quelques astuces à vous donner pour vous faciliter la tâche.

Commencez par un brainstorming

Si vous êtes du genre conceptuel et aimez commencer par rassembler des idées, un brainstorming bien organisé est un excellent point de départ.

Voici une méthode en trois étapes pour procéder efficacement:

  1. Suivre les règles du brainstorming: un brainstorming consiste à lister par écrit toutes les idées qui nous viennent à l’esprit. Même une mauvaise idée peut générer une conversation constructive qui mènera ensuite à une autre idée, cette fois de génie.

  2. Mettez-vous à la place de votre audience: faites la liste de tous les mots qui décrivent le mieux votre marque et l’image que vous voulez projeter. Mettez-vous dans la peau de l’un de vos clients cibles et réfléchissez à ce qui est important de leur point de vue.

  3. Plus on est de fous…: faire un brainstorming tout seul peut très bien s’avérer productif. Mais c’est lorsque l’on ajoute un peu de diversité que la magie opère. Demandez à toutes vos équipes de participer ou même à vos amis et partenaires. Plus il y a de perspectives, plus vous aurez de matière.

N’ayez pas peur des idées originales, voire farfelues. Voyez comment certaines logos reposent sur des concepts auxquels on n’aurait pas nécessairement pensé de prime abord: cryptomonnaie et homme des cavernes? Une abeille en guise d’épingle pour cartes géographiques? Ces logos pour le moins originaux ont permis aux entreprises qu’ils représentent d’exprimer leur personnalité et de se différencier sur le marché.

Logo pour Sweet Trip designed par Terry Bogard et Logo par Crypto Caveman designed par Virtuoso »

attachment_91276456-e1515593984867.jpg
attachment_91482193-e1515372196248.jpg

Faites une "mood board"

Si vous êtes plutôt du genre visuel, une mood board sera probablement plus appropriée. Vous pouvez créer une vraie mood board en découpant des images trouvées dans les magazines ou sur internet (on pense bien évidemment tout de suite à Pinterest). Rassemblez toutes les images qui vous plaisent (logos, combinaisons de couleurs, illustrations, etc.). Une fois bien avancée, vous verrez qu’un style particulier se dégage naturellement de votre planche.

Exemple de "brainstorming" ou Pluie d'idées :

brainstorming.png
2. Avant de se lancer dans la création de logo
 

Définir la personnalité de sa  marque

Toutes les marques font partie d’un système plus grand, et doivent donc se conformer à certains standards relatifs à leur secteur d’activité, même si elles veulent se démarquer de leurs concurrents.

Votre logo doit représenter la personnalité de votre marque. Pour cela, vous devez donc d’abord définir les principaux traits de personnalité de votre association. Une fois que vous avez une idée claire et précise de vos valeurs et de ce qui vous rend unique, il sera plus facile de prendre des décisions graphiques pertinentes lors du processus de création.

Voici quelques questions à se poser pour définir l’identité de sa marque:

  • Quelle est la raison pour laquelle nous avons démarré cette association?

  • Quelles sont les croyances et les valeurs qui sont importantes pour nous en tant qu’association?

  • Qu’est-ce que nous faisons mieux que tous les autres?

  • Qu’est-ce qui nous rend uniques?

  • Quels sont les trois mots qui décrivent le mieux notre marque?

  • Quels sont les trois mots que nous voudrions que nos clients utilisent pour décrire notre association?

Pensez à la manière dont votre association pourrait être représenté visuellement par le biais d’un logo.

Observez la concurrence

Quel est le meilleur endroit pour trouver des idées? Chez vos concurrents bien sûr! Regardez ce qu’il se fait, ce qui marche bien et ce qui ne marche pas. Et pendant ce temps-là, réfléchissez à ce qui vous différencie de vos concurrents et à la manière dont vous pourriez exprimer visuellement ces différences.

Assurez-vous de bien vous démarquer des autres. S’il y a une couleur dominante dans votre secteur d’activité, voyez si vous pourriez en choisir une autre. Si le style “traditionnel” est celui le plus utilisé, envisagez d’aller vers un design plus moderne.

Regardez les trois logos ci-dessus, tous réalisés pour des cabinets d’expertise comptable, et voyez comment la personnalité de chacun d’eux est exprimée au travers de leurs choix graphiques. Le lion de Orthrus Ventures est un choix tout à fait classique à côté du logo de Tidy Finance qui fait beaucoup plus moderne. Hot Toast a opté pour un design amusant et décalé avec des couleurs vives, afin d’être perçu comme une entreprise très accessible.

3. Créer son logo d’entreprise
 

Maintenant que vous avez défini l’identité de votre marque et que vous avez fini vos recherches, il est temps de penser à traduire tout cela en un langage visuel. Il y a beaucoup d’éléments qui rentrent en compte ici: les couleurs, les formes, les images, et la typographie. En vous attaquant à chacun de ces éléments étape par étape, vous pourrez avancer sans vous laisser dépasser par l’ampleur de la tâche.

Choisir son style

La première chose à faire lorsqu’on s’attaque à la création d’un logo est de choisir le bon style graphique pour la marque. Il n’y a pas de style passe-partout qui pourrait convenir à toutes les marques, chaque doit trouver celui qui lui convient le mieux.

Classique

Les logos tendance sont certes originaux et “cool”, mais il ne faut pas oublier qu’ils se démodent également assez vite. Un style classique sera plus durable et vous permettra de toucher une audience plus large. Pour cela, il faut choisir un design, des couleurs et des polices sobres. Les logos classiques communiquent la logique et la fiabilité.

Retro ou vintage

Il y a une raison pour laquelle le style rétro ou vintage est revenu à la mode depuis un certain temps: il rappelle instantanément le passé et suscite un certain sentiment romantique de nostalgie. Un logo vintage fait comprendre à votre audience que l’histoire est importante pour vous et que vous privilégiez la qualité sur tout le reste. Les illustrations “usées” et les couleurs marron ou beige délavé correspondent très bien à cette esthétique.

Moderne et minimaliste

Les marques se tournent souvent vers un design sobre et minimaliste pour évoquer la modernité. À ce style correspond généralement beaucoup d’espace vide, très peu de détails et des lignes épurées de sorte à créer un style “propre”. Les logos modernes et minimalistes communiquent à vos clients le fait que votre entreprise est à la fois sérieuse et résolument inscrite dans son temps.

Original et décalé

C’est un choix populaire auprès des marques visant un public jeune (ou des marques jeunes dans leur tête!). Le style original et décalé a tendance à appeler des couleurs vives et des symboles ou illustrations amusants de sorte à créer un sentiment positif et chaleureux. Optez pour une mascotte ou une jolie illustration pour faire ressortir la personnalité “friendly” de votre association.

Fait main

Le message communiqué par un style “fait main” est très clair: la marque en question attache une grande valeur à l’individu et à la qualité. Cet effet est davantage renforcé lorsqu’on l’associe à un style vintage. Il peut également être combiné à un style minimaliste ou encore amusant pour créer un look sophistiqué ou joyeux.

Vous n’arrivez pas à vous décider ?

Bien sûr, tous ces styles ne s’excluent pas mutuellement: trouvez la bonne combinaison pour votre marque. Les styles “fait main” et “original et décalé” correspondent peut-être tous les deux à la personnalité de votre entreprise. Regardez comment The Crafting Cactus est parvenu à mélanger les deux courants avec brio!

Trouver le bon style de logo

En plus de devoir choisir le style général de votre design, vous devez également vous décider pour l’une des 7 grandes catégories de logo :

  • Monogrames ou lettres uniquement (ex. HBO, SFR, NASA, IBM)

Les monogrammes sont un très bon moyen d’épurer votre logo, en particulier si le nom de votre entreprise est long ou difficile à se rappeler. Nombreuses sont les marques qui choisissent d’utiliser leurs initiales en guise de logo (HP, CNN, H&M, etc.). Ce type de logo se marie bien avec un style minimaliste. En revanche, ce n’est pas le meilleur choix pour exprimer le corps de métier de votre entreprise.

  • Logotype (ex. Cocacola, Visa, Google)

Les logotypes vont droit au but. Pour leur donner de la personnalité et pour faire en sorte qu’on se souvienne bien de votre entreprise, ils jouent sur la typographie. Le logo de Cocacola en est un très bon exemple. Si vous avez un nom accrocheur, ce style pourrait bien être le plus approprié pour le mettre en avant.

  • Symboles (ex. Apple, Twitter, Facebook)

Les pictogrammes sont généralement ce à quoi nous pensons lorsqu’on parle de logos. Il s’agit d’une image iconographique que l’on reconnaît facilement et qui représente visuellement votre entreprise. Vous pouvez choisir quelque chose de très simple ou de très complexe, mais assurez-vous que le symbole que vous choisissez établit une connexion unique à votre marque. Ce type de logo est souvent associé à un logotype (histoire que vos clients connaissent également votre nom… Au moins jusqu’à ce vous soyez aussi connu qu’Apple et que vous n’en ayez plus besoin).

  • Abstract (ex. Adidas, Nike, Pepsi)

Les logos abstraits se basent sur une forme géométrique sans lien apparent à une image connue, plutôt que de faire appel à un symbole reconnaissable de tous. Ainsi, ils créent une représentation visuelle unique et toute nouvelle. On voit bien, en regardant le logo de Nike, que ce type de logo allié à un style graphique moderne permet d’exprimer la personnalité de la marque en question tout en étant unique et original. Si ce type de logo vous séduit, consultez cet article pour en savoir plus sur la signification des différentes formes géométriques.

  • Mascottes (ex. Kentuky Fried Chicken)

Les mascottes sont un moyen original et amusant de représenter la personnalité de votre marque. Elles sont souvent très colorées et sont généralement réalisé dans un style “bande dessinée” de sorte à être chaleureuses et accessibles. Le logo de KFC illustre bien ce principe.

  • Combination (ex. Burger king, Lacoste)

Associer un pictogramme et un logotype est un bon moyen de créer un logo facilement mémorable. Le nom de l’entreprise est soit placé à côté du pictogramme, soit directement intégré à lui, comme c’est le cas du logo de Burger King. Les consommateurs associeront les deux éléments à votre marque, ce qui vous donnera la liberté d’utiliser soit l’un, soit l’autre, soit les deux en même temps.

  • Emblèmatique (ex. Harvard, Starbucks, Harley Davidson)

Similaires à la combinaison pictogramme/logotype, les emblèmes sont souvent constitués d’un mot et d’un élément pictural. Le texte est généralement intégré à l’icône ou au symbole choisi, comme on a l’habitude de le voir dans les badges ou les blasons. 

1/15

Choisir ses couleurs de votre logo

Les couleurs peuvent porter des tonnes de significations différentes. La signification des couleurs est complexe, mais pour résumer, disons qu’elles véhiculent certaines idées et émotions. Pour approfondir ce sujet, consultez notre guide complet sur les couleurs de logos.

Rouge: Le rouge représente l’excitation, la passion et la colère? C’est un excellent choix pour les entreprises jeunes et dynamiques qui veulent se démarquer.

Orange: Bien moins utilisée que le rouge, la couleur orange est pourtant tout aussi vibrante, énergisante, et chaleureuse.

Jaune: Parfait pour les entreprises qui se veulent amicales et accessibles. Son côté ouvert et joyeux en fait un très bon choix si vous ciblez un public jeune.

Vert: Très polyvalent, le vert est une couleur particulièrement appropriée si votre business est en rapport à la nature.

Bleu: Un choix classique et très populaire. Le bleu symbolise le calme, la confiance et la maturité.

Violet: Le violet sied très bien aux entreprises évoluant sur le marché du luxe. Selon le ton choisi, cette couleur peut aussi représenter le mystère, l’éclectisme et la féminité.

Rose: Si vous ciblez les jeunes filles, rien de tel que du rose. Mais pas que! Les tons rose pastel, rose poudré ou rose néon pourront également vous permettre de cibler un marché féminin tendance et plus âgé.

Marron: Pas forcément la première couleur à laquelle on pense, mais le marron s’intègre très bien aux logos rustiques, vintages et masculins.

Noir: Si vous visez un look sobre, luxueux et moderne, le noir est un excellent choix. Un logo minimaliste noir et blanc est tout à fait conseillé pour rester simple et efficace.

Blanc: Idéal pour créer un look moderne et minimaliste, le blanc est une couleur neutre qui se marie très bien avec toutes les autres, tout en ajoutant de la fraîcheur et de la luminosité.

Gris: Le gris est la couleur à choisir pour créer un style mature, classique, et sérieux. Les tons les plus foncés tendront plus vers le côté sérieux, tandis que les tons les plus clairs se montreront plus accessibles.

Association de plusieurs couleurs

Bien sûr, rien ne vous oblige à n’utiliser qu’une seule couleur. Vous pouvez très bien décider de combiner plusieurs couleurs entre elles pour mieux représenter votre marque. Dans ce cas-là, faites attention de choisir des couleurs qui se marient bien entre elles en vous aidant du cercle chromatique.

Color_diagram_Charles_Hayter.jpg
Complementary-3-column_edited.png

Complementaires

Les couleurs complémentaires sont situées les unes en face des autres sur le cercle chromatique. En utilisant deux couleurs complémentaires, vous ferez ressortir les deux teintes tout en créant un ensemble très dynamique.
Analogous-3-column_edited.jpg

Analogues

Les couleurs analogues sont situées les unes à côté des autres sur le cercle chromatique. Elles permettent de créer une certaine harmonie lorsqu’elles sont utilisées ensemble.
Triadic-3-column_edited.png

Triadiques

Les couleurs triadiques sont situées à égales distances les unes des autres sur le cercle chromatique. Elles permettent de créer un effet stimulant et osé lorsqu’elles sont utilisées ensemble.

Choisir la typographie de son logo

Il est important de choisir une police de caractères qui complémente et complète votre logo. Il existe 4 grands types de polices:

attachment_90458818-e1515510922728.jpg
Sérif

Les polices sérifs permettent d’obtenir des résultats chics, haut de gamme et intemporels, comme c’est le cas du logo d’Avalon. On appelle sérifs les petites “pattes” qui se trouvent aux extrémités de chaque lettre, ce qui participe à donner un style traditionnel à ces typographies. Les polices sérifs sont très polyvalentes, bien qu’elles soient particulièrement adaptées aux designs vintages, élégants et classiques.

attachment_86822730-e1515510952564.png
Sans Sérif

Les polices sans-sérif sont conseillées pour créer un style moderne et épuré. Comme leur nom l’indique, elles n’ont pas d’empattement, ce qui donne un aspect sobre et minimaliste à ces typographies. Elles sont idéales pour les marques qui se reconnaissent dans ces traits, comme Delta Salt dont le logo est présent ci-dessus.

attachment_90954476-e1515511174832.jpg
Manuscrites

Les polices dites manuscrites, comme leur nom l’indique, rappellent l’écriture à la main. Qu’il s’agisse d’élégantes polices calligraphiées ou de lettrage plus communs, les possibilités sont pour ainsi dire infinies. Ce sont des polices intéressantes pour personnaliser un logo, comme l’a fait Moon Rabbit.

attachment_88394797-e1515511223774.jpg
Fantaisies

Les polices fantaisie sont décoratives et très stylisées. Elles attirent fortement l’attention, comme vous pouvez le voir dans le logo de Perfect You ci-dessus, où l’on a opté pour une typographie fantaisie inspirée des années 70.

La police que vous choisissez peut faire d’autant plus d’effet si vous associez différents styles les uns avec les autres. Lisez cet article pour en savoir plus à ce sujet.

Composition graphique

Maintenant que vous avez une idée des différents éléments qui constitueront votre logo, il faut vous assurer qu’ils fonctionneront bien les uns avec les autres. La composition doit être harmonieuse afin de créer le résultat global que vous attendez.

Le logo de Voany, une marque de crèmes de soin pour la peau, a tout misé sur l’élégance et le naturel en associant une forme organique, une police sérif et une palette de couleurs très naturelle. En revanche, Reflect Academy a opté pour un design accrocheur constitué d’une police moderne et de formes abstraites très colorées.

4. Naviguer le processus de design

Maintenant que vous avez défini chacun des éléments dont vous aurez besoin, vous êtes prêt à passer à l’action.

Évaluez ses options

Cette étape peut s’avérer la plus difficile. Faites appel à votre entourage ainsi qu’à vos clients ou collègues potentiels pour vous aider à prendre une décision. Voici quelques questions à vous poser pour évaluer les différents logos qui vous sont proposés:

  • Les gens reconnaîtront-ils immédiatement ce que mon association propose?

  • Ce logo est-il simple et mémorable? Mes clients s’en souviendront-ils?

  • Est-il polyvalent? Est-il possible de le mettre sur tous mes supports marketing?

  • Est-il intemporel ou sera-t-il démodé dans quelques années?

  • Est-il unique? Ce logo parvient-il à me différencier de mes concurrents?

  • Raisonnera-t-il auprès de mon public cible?

Bien sûr, vos attentes seront très différentes si vous vendez des vêtements pour enfants et avez besoin d’un logo tout simple qui puisse être cousu sur des tee-shirts, ou si vous être spécialisé dans le développement d’applications mobiles destinées à être téléchargées… Il est donc important de prendre du recul. Ce n’est pas une question de goûts personnels. Il est question de trouver ce qui marchera le mieux pour votre association.

Même si, à vos yeux, votre logo est parfait, il y a des chances pour qu’il ne plaise pas à tout le monde. Et ce n’est pas toujours une mauvaise chose. Lorsque l’on passe des heures (des jours, des semaines, des mois ?) à travailler sur la même image, on a tendance à perdre de vue ce qui compte vraiment. Un regard extérieur peut vous permettre d’identifier des éléments qui pourraient être améliorés et auxquels vous n’aviez pas pensé.

Montrez votre design à plusieurs personnes de votre entourage et encouragez-les à vous faire des retours, à commencer par votre client et vos collègues. Mais ne vous arrêtez pas là ! Demandez l’avis de votre partenaire, de vos amis, de vos voisins, de votre boulanger… Les bonnes idées nous arrivent parfois des sources les plus inattendues et cet exercice vous permettra au moins de voir comment les gens réagissent à votre logo.

Demander l’avis des autres est beaucoup plus facile que d’interpréter et de modifier votre logo en fonction des retours. Posez autant de questions que nécessaire et faites preuve de discernement pour identifier les retours les plus pertinents. Le but de votre logo est de faire en sorte qu’il représente la marque. Demandez-vous donc si les retours que l’on vous fait vous aideront à améliorer ce point-là ou non. Si ce n’est pas le cas, expliquez poliment les raisons de vos choix. Quoi qu’il en soit, montrez-vous flexible et reconnaissez les faiblesses potentielles de votre design.

1/3

Les Pièges à éviter

Voici quelques conseils pour éviter les pièges les plus communs lors du processus de création de votre logo:

  • Éloignez-vous des clichés communément utilisés dans votre secteur d’activité. Vous êtes dentiste et vous voulez absolument qu’une dent figure dans votre logo? Ce n’est pas une bonne idée. Voici comment éviter les logos trop génériques.

  • Faites dans la simplicité. C’est cela qui vous permettra de créer un logo mémorable (et imprimable).

  • N’essayez pas de suivre la mode à tout prix. Suivre les tendances, c’est bien. Mais faites attention que votre logo soit toujours d’actualité dans trois ans.

5. Faites une liste des utilisations du logo

Tout comme en branding, l’espace physique ou numérique sur lequel le logo sera utilisé aura lui aussi une influence sur le design. Cette phase-là s’appelle la découverte des utilisations. Bien que n’aurez probablement pas une liste exhaustive, plus vous en saurez, meilleur sera le design. En fonction des supports, on pourra choisir une forme ou une couleur plutôt qu’une autre, ou même décider d’utiliser un logiciel plutôt qu’un autre !

Par exemple, si votre logo est destiné à être imprimé sur un panneau publicitaire géant, vous aurez la possibilité d’ajouter de nombreux détails à votre design. En revanche, s’il apparaîtra principalement dans le coin d’une application mobile, vous en mettrez beaucoup moins. S’il est amené à être très présent sur les réseaux sociaux, votre design devra s’harmoniser convenablement avec les encadrés circulaires et rectangulaires, et pouvoir s’adapter aux formats des couvertures. 

Voici les emplacements les plus courants sur lesquels les logos sont utilisés :

  • Icônes de site web

  • Bannières publicitaires

  • Emballages produits

  • Publicités (Flyer, dépliant, affiche)

  • Réseaux sociaux et bannières

  • Cartes de visite

  • Papiers en-tête (factures, documents internes)

  • Campagnes de marketing ou d’emailing

  • Articles promotionnels (stylos, tee-shirts, tasses…)

 

Il est également important de prendre en compte la forme du logo et la manière dont il s’intégrera aux différents environnements dans lesquels il sera implanté. Certains contextes nécessiteront un logo horizontal (sur du papier en-tête, par exemple), tandis que d’autres nécessiteront un logo discret et de petite taille. La bonne nouvelle c’est qu’il est tout à fait possible d’avoir plusieurs versions de son logo.

Étant donné que les logos adaptatifs ont la côte, il n’y a pas de raison de se limiter à un seul design. Et cela permet de choisir la version de son design la plus adaptée à chaque situation. Il faut simplement s’assurer que toutes les versions sont bien cohérentes les unes par rapport aux autres, c’est-à-dire qu’elles doivent toutes donner l’impression d’appartenir à la même marque. Pour cela, il est utile de toutes les planifier et concevoir en même temps, au lieu de créer le logo principal et de l’adapter à chaque fois que le besoin se fait. Si vous pensez qu’un logo adaptatif est une bonne solution pour vous, commencez par réfléchir à quatre versions différentes dès le début du processus, et jouez sur la taille ainsi que sur le niveau de détail.

attachment_53732098.jpg

6. Faites des croquis de plusieurs concepts

diseno-logotipos-1.jpg

Si vous avez déjà des idées de logos, vous serez peut-être tenté de vous jeter directement sur un logiciel de design de logo. Mais avant de commencer, prenez le temps de faire des croquis et d’explorer plusieurs possibilités. Ça ne coûte presque rien, c’est rapide, et surtout c’est un très bon moyen de faire marcher ses méninges.

Esquissez plusieurs idées de design et voyez ce que ça donne une fois sur papier. Le fait de faire des croquis pourra vous aider à trouver encore plus d’idées. Mais, plus important encore, cela vous permettra de déterminer quels sont les concepts les plus pertinents et efficaces. Vous serez plus à même de remarquer les thèmes ou éléments récurrents, et vous serez davantage en mesure de les utiliser intentionnellement, jusqu’à trouver la combinaison idéale. 

Même si vous êtes presque certain d’avoir trouvé une bonne idée pour votre design, prenez le temps de faire d’autres croquis. Vous vous surprendrez peut-être avec une idée encore meilleure. Sinon, cela aura au moins le mérite d’avoir d’autres pistes à présenter s’ils n’aiment pas votre idée de départ.

Une fois que vous vous serez décidé pour un concept en particulier, faites des croquis des différentes variations possibles de ce concept en ajoutant ou en enlevant certains éléments, en explorant plusieurs polices de caractères, etc.